Nouveau gouvernement : mais où est passé le ministère du logement ?

Politique Actu 0

«C’est moi le ministre du logement», a précisé Richard Ferrand sur Europe 1.

Ministère de la cohésion des territoires

L’annonce de la nouvelle composition du gouvernement, mercredi, a fait bondir certains professionnels de l’immobilier. Aucun ministère du logement à proprement dit, ni de secrétariat d’Etat au logement, ont été annoncés. De quoi froisser certains qui se sont empressés de crier à l’oubli du logement… A bien y regarder, le logement a pourtant été regroupé dans un vaste ministère de la cohésion des territoires, attribué à Richard Ferrand, un fidèle d’Emmanuel Macron qui était auparavant secrétaire général du mouvement En Marche !

Des ministères totalement remaniés

Pour ceux qui auraient encore des doutes, «C’est moi le ministre du logement», a précisé Richard Ferrand sur Europe 1 jeudi. Derrière le terme cohésion des territoires,  il y a en effet  diverses attributions qui étaient partagées par plusieurs ministères sous le gouvernement précédent. Aujourd’hui, Richard Ferrand a ainsi en charge l’aménagement des territoires (et les collectivités locales), le  logement et la ville.  Il succède donc à la fois à Emmanuelle Cosse mais aussi en partie à Jean-Michel Baylet et Patrick Kanner qui étaient notamment en charge de l’aménagement des territoires et de la ville.

3 axes

En rassemblant ces trois axes, on peut certainement y voir l’engagement d’Emmanuel Macron de décentraliser la politique du logement neuf afin de construire davantage en ciblant des zones tendues prioritaires et en responsabilisant les collectivités locales. Face à l’ampleur des responsabilités du ministère de la cohésion des territoires, on peut aussi imaginer que ce qui touche à l’habitat durable, comme la rénovation, sera partagé avec  Nicolas Hulot, le nouveau ministre de la transition écologique et solidaire.

Taxe d’habitation

Au sujet du projet d’exonération de la taxe d’habitation pour 80% des Français qui la payent,  Richard Ferrand a confié sur Europe 1 qu’il va commencer par ouvrir le dialogue avec les maires et collectivités locales afin de les rassurer. C’est à partir du budget 2018 que cette promesse phare de la campagne d’Emmanuel Macron se mettrait progressivement en œuvre, avant de devenir totalement effective en 2020.

Commentaires