Les taux des emprunts immobiliers ont repris environ 0,3% depuis les plus bas de 2016

Crédit Actu 0

On emprunte aujourd’hui en moyenne autour de 1,6% sur 15 ans, 1,8% sur 20 ans et 2% sur 25 ans mais les meilleurs profils réussissent encore à obtenir beaucoup mieux...

Reuters

Les taux d’intérêt sur les emprunts immobiliers restent légèrement orientés à la hausse, les banques profitant d’un bon niveau d’activité au premier trimestre pour reconstituer progressivement leurs marges. Les barèmes des courtiers, qui pèsent désormais presqu’autant que les banques dans le recrutement des emprunteurs, confirment de petites hausses de taux pour le mois d’avril.

+0,3% depuis les plus bas

On emprunte aujourd’hui en moyenne autour de 1,6% sur 15 ans, 1,8% sur 20 ans et 2% sur 25 ans mais les meilleurs profils réussissent encore à obtenir jusqu'à 1% sur 15 ans, 1,2% sur 20 ans et 1,5% sur 25 ans. Depuis les plus bas de novembre 2016 où on empruntait autour de 1,5% sur 20 ans, les taux ont repris environ 0,3% en moyenne, sachant que les meilleurs profils sont un peu moins impactés.

Objectifs commerciaux

Si certaines banques ont pris de l’avance sur leurs objectifs commerciaux 2017, une situation susceptible de les inciter à poursuivre la hausse de leurs barèmes, le début du printemps semble marquer un certain ralentissement de la demande des emprunteurs. Cette baisse d'activité à venir, que le courtier Empruntis observait déjà fin mars, pourrait donc au contraire ouvrir une nouvelle voie de négociation aux emprunteurs, «au moins avec les banques qui souhaiteront accélérer pour atteindre 80% de leurs objectifs avant l'été», précise Cécile Roquelaure, en charge des études et de la communication d'Empruntis. D’autant que le printemps reste le principal temps fort de l’année dans l’immobilier, une période cruciale pour les banques.

Rachats de crédits en nette baisse

Autre argument qui incite les banques à pratiquer des taux attractifs, l’important flux de renégociations et rachats de crédits de 2016 est désormais en forte baisse. Dopée par la baisse des taux, la part des rachats de crédit a en effet représenté jusqu’à la moitié de l’activité des courtiers l’an dernier mais elle est retombée aujourd’hui autour de 20%. Il faut donc recruter davantage d’acquéreurs…

Preuve que les banques veillent à capter tous les profils d’accédants, Meilleurtaux observe que le 110%, c’est-à-dire le financement incluant le montant du bien et les frais de notaires, est à nouveau plus largement proposé et accordé par les établissements bancaires (environ 15% des dossiers depuis le mois de janvier).

Une remontée inéluctable ?

En se projetant sur la deuxième moitié de l’année, il semble toutefois inéluctable d’anticiper une poursuite du mouvement de remonté des taux, à mesure que les politiques monétaires se normalisent en entraînent avec elles les taux obligataires. Le courtier CAFPI envisage toujours un retour sur les 2% cet été pour le 20 ans. Vousfinancer pense aussi que les taux pourraient remonter d’encore près de 0,5% d’ici la fin de l’année, ce qui les placerait un peu au-dessus de 2% fin 2017.

Taux des emprunts immobiliers en avril 2017
L'Argent&Vous d'après les barèmes des courtiers
Durée d'emprunt10 ans15 ans20 ans25 ans
Taux moyen1,3%1,6%1,8%2%
Taux minimum pour les meilleurs profils0,8%1%1,2%1,5%
Commentaires
Immobilier
Fiche Pratique0

Prêts immobiliers : tout savoir sur le différé

Dans certains cas, le remboursement du capital peut débuter plusieurs mois après le déblocage des fonds. On parle alors de différé d’amortissement. Explications…

Lire la suite