Les Français sont de retour sur le marché immobilier ancien

Tendance Actu 0

Century 21 souligne que ses clients utilisent au maximum le levier du crédit et en profitent pour acheter plus grand avec une moyenne de 85 m² tous types de biens confondus. Jamais une telle superficie moyenne n’avait été observée en France !

Knight Frank

Les réseaux d’agences immobilières Century 21 (850 agences) et Guy Hoquet (450 agences) ont enregistré une belle progression de leurs ventes au troisième trimestre, environ +10% pour Century 21 et +16% pour Guy Hoquet. Si les transactions se font plus nombreuses, c’est bien sûr grâce aux taux d’emprunts exceptionnellement bas. Dans certaines régions, il devient en effet possible d’arbitrer un loyer pour  une mensualité de remboursement sur 20 ans. De quoi franchir le pas pour devenir propriétaire. Century 21 souligne d’ailleurs que ses clients utilisent au maximum le levier du crédit et en profitent pour acheter plus grand avec une moyenne de 85 m² tous types de biens confondus. Jamais une telle superficie moyenne n’avait été observée en France !

Dynamisme toutes catégories

Guy Hoquet observe de son côté un dynamisme à la fois des primo-accédants (39% des acquéreurs) et des investisseurs (18% des acquéreurs). Même à Paris où l’annonce de l’encadrement des loyers avait créé une inquiétude, Guy Hoquet ne constate pas de retrait marquant des acquéreurs à objectif locatif, cet investissement restant privilégié sur le long terme. Là aussi, le levier des taux soutient le marché en faisant mécaniquement remonter la rentabilité locative.

Terre de contrastes

Bien sûr, ce dynamisme s’accompagne de tensions sur les prix. Century 21 et Guy Hoquet observent une hausse des prix de l’ordre de 2% au troisième trimestre (par rapport à la même période de 2015) autour de 2 400 € le mètre carré en moyenne nationale.  Century 21 rappelle cependant que le marché immobilier français reste une terre de contrastes. Neuf régions voient ainsi leur prix moyen au m² diminuer : l’Auvergne, la Basse-Normandie, la Bourgogne, le Limousin, la Lorraine, Midi-Pyrénées, les Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes. Douze à l’inverse connaissent une remontée de leurs prix : l’Alsace, l’Aquitaine, la Bretagne, le Centre, la Champagne-Ardenne, la Franche-Comté, la Haute-Normandie, le Languedoc-Roussillon, le Nord et la Picardie ainsi que Provence-Alpes-Côte-D’Azur.

Tensions à Paris

A Paris par contre, le volume des biens proposés dans les agences s’est réduit au fil des transactions réalisées sans que le stock de logements en portefeuille n’ait eu le temps de se reconstituer.  Face à des candidats acquéreurs particulièrement nombreux, l’immobilier parisien connaît donc une vive remontée des prix moyens puisque Century 21 l’estime à +6% au-dessus de 8 500 € le m². Les délais de vente à Paris sont même tombés à 67 jours en moyenne contre 90 jours dans l’hexagone. Ces tendances confirment au passage la dernière analyse des notaires qui entrevoient le retour des prix parisiens sur leurs sommets de l'année 2011.

Attention aux prix

«Le marché immobilier de l’ancien profite d’une belle dynamique qu’il conservera si les vendeurs savent raison garder et n’anticipent pas une hausse, hypothétique, des prix. En effet, dans les zones où l’activité économique est modérée, toute augmentation intempestive des prix se traduirait inéluctablement par un coup de frein du marché. Aujourd’hui, celui-ci est porté à bout de bras par les taux… espérons que ceux-ci ne connaissent pas de remontée brutale»,  analyse le patron du réseau Century 21, Laurent Vimont. Pour l’instant, sans parler de remontée des taux, il semble qu’on entre plutôt dans une phase de stabilisation après la baisse ininterrompue des derniers mois…

Commentaires (1)
Immobilier
Fiche Pratique0

Changement d’assurance emprunteur : mode d’emploi

A partir du 1er janvier 2018, toutes les personnes qui détiennent un crédit immobilier pourront changer d’assurance en cours de prêt à chaque date anniversaire du contrat...

Lire la suite