Les espaces verts, sources de plus-value pour le logement

Tendance Actu 0

D’après le cabinet Asterès, habiter à moins de 100 mètres d’un espace vert peut représenter environ 10 000 euros de plus-value sur un bien immobilier.

Ad Luminem Photographies

Les Français plébiscitent le vert dans le choix de leur logement. Sans surprise, une étude de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage (Unep) a confirmé cette tendance en montrant que plus de 8 Français sur 10 cherchent à emménager à proximité d’un espace vert. 6 sur 10 estiment par ailleurs que la création de nouveaux espaces verts devrait être la priorité n°1 de leur municipalité, devant les crèches.

Valeur verte

Une autre étude commandée par l’Unep va plus loin en quantifiant la valeur ajoutée des espaces verts sur le logement. D’après le cabinet Asterès, habiter à moins de 100 mètres d’un espace vert peut représenter environ 10 000 euros de plus-value sur un bien immobilier par rapport aux logements qui en sont plus éloignés. Deux villes ont été étudiées en détail par Asterès : Brest et Angers. À Brest, les prix des appartements à proximité directe des espaces verts seraient  supérieurs de 17% à ceux des appartements localisés 100 mètres plus loin. À Angers, lorsque la densité des espaces verts augmente de 10%, les prix immobiliers seraient valorisés de 1,3%.

TVA réduite

Pour les professionnels de l'aménagement de jardins et d’espaces paysagers, l’intérêt est donc de répondre aux exigences des résidents en pensant les espaces verts dès la conception des projets immobiliers. Des propositions issues du rapport Asterès séduisent d’ailleurs l’Unep comme l’obligation de prévoir des espaces verts dans tous les programmes d’aménagements urbains, dès les permis de construire. L’instauration d’une TVA réduite sur les créations d’espaces verts, à l’instar des achats horticoles est également souhaitée afin de limiter le coût des aménagements paysagers pour les communes.

Commentaires
Immobilier
Fiche Pratique0

Prêts immobiliers : tout savoir sur le différé

Dans certains cas, le remboursement du capital peut débuter plusieurs mois après le déblocage des fonds. On parle alors de différé d’amortissement. Explications…

Lire la suite