Le crowdfunding immobilier séduit de plus en plus de promoteurs et d’épargnants

Tendance Actu 0

Plus d’une vingtaine de projets ont déjà connu une sortie positive cette année pour un montant de 8 millions d’euros remboursés et majorés des intérêts.

Reuters

L’essor du crowdfunding immobilier ne se dément pas. Dans un marché français où les projets de constructions neuves se multiplient, les petits promoteurs font de plus en plus appel au crowdfunding pour renforcer leurs fonds propres et pouvoir financer plusieurs programmes. Les banques exigent en effet un minimum de 10% de fonds propres avant de prêter aux promoteurs. Lancer plusieurs programmes est donc gourmand en capitaux, en particulier pour les promoteurs régionaux.

188 projets

Anaxago, la plateforme française la plus active dans le crowdfunding immobilier, rappelle que 75 millions d’euros ont été investis depuis début 2014 au travers de 188 projets immobiliers achevés ou en cours de financement. 20 plateformes sont actuellement en activité mais deux dominent largement le marché par le nombre de programmes proposés : Anaxago et Wiseed. En mettant en relation les promoteurs et les investisseurs particuliers, les plateformes aident les promoteurs à construire davantage. «Le crowdfunding industrialise les tours de tables qui existaient déjà localement à plus petite échelle», souligne le Président d’Anaxago, Joachim Dupont.

Sorties positives

Les chiffres du site hellocrowdfunding.com, base de données de référence du secteur, montrent bien l’essor actuel avec déjà une centaine de projets financés de janvier à septembre 2016 pour près de 40 millions d’euros, un montant plus que doublé par rapport à la même période en 2015. Compte tenu des délais de construction qui rythment les remboursements, les investisseurs sont généralement remboursés au bout de 1 an et demi à 2 ans. Plus d’une vingtaine de projets ont déjà connu une sortie positive cette année pour un montant de 8 millions d’euros remboursés et majorés des intérêts (10%  par an en moyenne). Hellocrowdfunding.com a même recensé 7 remboursements rien qu’au mois de septembre 2016 avec des rentabilités de 8% à 11%. «Nous assistons à une accélération des remboursements, le financement participatif immobilier commence à faire ses preuves», confirme le fondateur du site, Laurent Altmayer.

Quelque retards quand même

Les montants collectés par projet immobilier sont  en hausse puisqu’ils dépassent aujourd’hui les 400 000 € contre 255 000 € en 2015. Les projets se diversifient aussi au-delà du résidentiel avec des opérations d’aménagement commercial, de bureaux, ou l’arrivée de marchands de biens qui financent par exemple des opérations de divisions parcellaires. Attention toutefois, Hellocrowdfunding.com a quand même recensé 8 projets qui connaissent actuellement des retards.

Commentaires (1)
  • Patrick Vincent
    Patrick Vincentposté le 21.11.2016 à 10:14

    Hellocrowdfunding.com est une véritable mine d'informations pour ceux qui s'intéressent au crowdfunding immobilier. Toutes les plateformes sérieuses y sont référencées, les grosses (wiseed, ...) comme les petites ( immocratie , ...)