La surtaxe sur les résidences secondaires pourrait bientôt flamber à Paris

Fiscalité Actu 0

Elle pourrait passer de 20% à 60%, si la délibération proposée au Conseil de Paris est adoptée la semaine prochaine

Boursier

La surtaxe sur les résidences secondaires pourrait bientôt flamber à Paris !... D'après les informations du quotidien '20 Minutes', une délibération sera votée lundi prochain au conseil de Paris pour profiter de ce feu vert accordé par les parlementaires aux communes situées dans des zones immobilières tendues.

Il y a deux ans, le Parlement a voté un dispositif qui permet à certaines communes de majorer de 20% les taxes d'habitation des logements qui ne sont pas occupés à titre de résidence principale.

Cela concerne les 1.100 communes situées dans les 28 agglomérations considérées comme "tendues"...

Bond de 43% en 15 ans

Mais pour donner plus de latitude aux communes, un amendement au PLF 2017 a donc été présenté aux députés, qui l'ont adopté au mois de novembre. Il prévoit que les communes puissent moduler la surtaxe dans une fourchette de 5% à 60%. Et pour Paris, ce sera donc 60%, si la délibération est adoptée...

Ian Brossat, l'adjoint d'Anne Hidalgo chargé du logement, rappelle que dans la capitale, le nombre de résidence secondaires a progressé de 43% en 15 ans. En 2014, l'Insee en dénombrait 107.063 - contre 1,1 million de résidences principales...

63 millions d'euros pour la ville

"Ces résidences secondaires ne sont occupées que quelques semaines dans l'année. Surtout, il y en a trop aujourd'hui. Cette prolifération se fait au détriment des familles parisiennes qui ont besoin de se loger", argumente Ian Brossat, interrogé par '20 Minutes'.

Alors que la taxe d'habitation est faible à Paris, la majoration de 20% était jugée trop peu et donc pas assez incitative par les proches d'Anne Hidalgo. Passer à 60% permettrait de récolter 63 millions d'euros chaque année, contre 20 millions actuellement...

Commentaires
Immobilier
Fiche Pratique0

Immobilier locatif : attention aux subtilités comptables !

La règle de comptabilisation des recettes et des dépenses n’est pas la même selon qu’il s’agit d’un bien nu ou d’un bien meublé. Mieux vaut donc être vigilant pour ne pas faire d’erreur dans ses déclarations fiscales

Lire la suite
Immobilier
Fiche Pratique0

Déficit foncier : attention aux erreurs de calculs !

Si un déficit foncier peut permettre de réduire ses impôts, il faut toutefois veiller à ne déduire que les dépenses autorisées et être très attentif au cas particulier des intérêts d’emprunt…

Lire la suite