De nouvelles aides pour les primo-accédants ?

Tendance Actu 0

Taux bas et PTZ ont déjà facilité la vie des primo-accédants cette année. Le courtier Immoprêt pense que le gouvernement pourrait aider encore davantage cette catégorie d'acquéreurs.

Réalités

L’année 2016 a été marquée par une augmentation des primo-accédants sur le marché immobilier. Dans l’ancien, ces acquéreurs ont vu leur pouvoir d’achat immobilier augmenter grâce aux taux d’emprunt extrêmement bas. Dans le neuf, ce levier a été amplifié par les nouveaux barèmes du Prêt à Taux Zéro (PTZ) qui peut financer jusqu’à 40% du montant du bien. Le courtier Vousfinancer.com a par exemple vu la part de ses clients primo-accédants passer de 40% en 2015 à 45% cette année. Un tiers des primo-accédants financés par Vousfinancer.com ont bénéficié cette année d’un PTZ contre 23% en 2015. Les montants de ces prêts sans intérêts sont en hausse de près de 15 000 € à plus de 65 000 € en moyenne.

Elections présidentielles

En 2017, ces ménages qui deviennent propriétaires pour la première fois devraient encore bénéficier de taux bancaires très bas même si le retournement à la hausse s’est déjà amorcé. Le PTZ sera reconduit même s’il est susceptible d’évoluer par la suite en fonction du résultat des élections présidentielles. Le courtier Immoprêt pense que le gouvernement pourrait aider davantage les primo-accédants. En réduisant par exemple leurs droits d'enregistrement, c’est-à-dire les taxes payées chez  le notaire, et dont les banques exigent généralement qu’ils soient financés par un apport personnel.

Aide supplémentaire

Afin de faciliter l'acceptation par les établissements bancaires des dossiers des primo-accédants, Immoprêt propose aussi que l'Etat vienne se porter caution de 15% du montant emprunté et apporte ainsi une solution aux jeunes n'ayant pas d'apport. Cette initiative a d'ores et déjà été mise en place en Grande-Bretagne, sous le nom de «Help to buy». Avant d’être écarté des primaires de la droite, Nicolas Sarkozy avait lui aussi repris cette idée en proposant un apport de 10% garanti par l’État pour aider les jeunes à décrocher un prêt bancaire.

Commentaires
Immobilier
Actu0

L’immobilier de prestige reste une valeur-refuge par excellence

Malgré la perspective de voir l’ISF se transformer en Impôt sur la Fortune Immobilière, beaucoup de Français fortunés et d’étrangers se disent que c’est le bon moment pour se repositionner sur l’immobilier de prestige…

Lire la suite