1 Français sur 40 est logé gratuitement

Tendance Actu 0

Les dernières données de l’Insee montrent aussi que la France compte près de 58% de propriétaires, dont 38% sans emprunt à rembourser…

CBO Territoria

Etre hébergé par la famille ou bénéficier d’un logement de fonction… Tels sont des moyens d’être logé gratuitement. D’après les derniers chiffres de l’Insee (au 1er janvier 2016), 2,4% des Français sont dans ce cas, soit environ 1 sur 40. Toutefois, l’analyse des chiffres des années antérieures montre que cette pratique tend progressivement à disparaître. Faut-il y voir le signe de restrictions de la part des entreprises et des administrations ? Toujours est-il que la proportion était 3 fois plus élevée il y a 30 ans et qu’elle était encore de 3% en 2015.

Autant de propriétaires… mais moins d’accédants

Dans l’intervalle, les Français sont en revanche de plus en plus nombreux à être devenus propriétaires. De 53% en 1986, la part de propriétaires est passée à 57,9% cette année. Ceci étant, la progression a été quasiment symbolique depuis 2009.

Il faut dire qu’en dépit des mesures prises (comme le PTZ) et des taux bas, la part d’accédants diminue d’année en année. En 2009, 32% des Français étaient propriétaires avec une charge de crédit. En 2015, cette proportion est passée sous les 29% et cette année, elle n’est plus que de 20,1%.

En d’autres termes, beaucoup de ménages ont fini de rembourser leurs emprunts immobiliers au cours des dernières années (souvent grâce à des renégociations) mais peu ont emprunté pour accéder à la propriété. Ainsi, on dénombre de plus en plus de ménages propriétaires sans charge d’emprunt. Ils sont aujourd’hui 37,8% contre 28,9% il y a un an.

Notons enfin que la part de locataire est à peu près stable (39,7% contre 39,3% un an plus tôt) et que 16,8% des ménages sont logés par un bailleur social.

Plus de logements vacants

En France, 8,3% des logements sont vacants. Pire, la proportion n’a cessé d’enfler ces dernières années. Elle était de 8,2% en 2015, de 8% en 2012 et de 6,9% en 2009. De quoi alimenter les débats sur la politique à mener pour mobiliser les ressources foncières disponibles. Certains estiment par exemple que l’encadrement des loyers peut faciliter l’accès à la location. D’autres jugent en revanche que cette mesure incite les propriétaires à faire de la rétention. Le gouvernement compte en tout cas sur son nouveau dispositif fiscal pour mobiliser 50.000 logements en 3 ans.

Commentaires
Immobilier
Actu0

L’immobilier de prestige reste une valeur-refuge par excellence

Malgré la perspective de voir l’ISF se transformer en Impôt sur la Fortune Immobilière, beaucoup de Français fortunés et d’étrangers se disent que c’est le bon moment pour se repositionner sur l’immobilier de prestige…

Lire la suite