Epargne : pourquoi est-il intéressant de « prendre date » sur certains produits ?

Tendance Fiche Pratique 0

L’assurance-vie comme le PEA offrent des avantages fiscaux passés certains délais. Or, le compteur commence à tourner dès l’ouverture, même si l’investissement est anecdotique.

Reuters

« Souscrivez dès maintenant pour prendre date ». La formule revient souvent dans le discours des conseillers (bancaires ou en gestion de patrimoine). Elle signifie que les épargnants peuvent avoir intérêt à se positionner rapidement sur un produit même s’ils n’ont rien à y investir.

Plusieurs supports comme l’assurance-vie ou le PEA offrent en effet des avantages fiscaux qui évoluent avec le temps. Concrètement, les gains bénéficient d’une taxation allégée lorsque le produit est détenu depuis plusieurs années (par exemple plus de 8 ans pour l’assurance-vie). Or, le compteur commence à tourner dès la souscription du produit… quel que soit le montant investi au départ. D’où l’intérêt de prendre position le plus tôt possible, y compris lorsqu’on n’a pas de grosse somme à engager.

Assurance-vie

Avec l’assurance-vie, la pression fiscale appliquée aux gains diminue avec le temps, la situation la plus favorable étant obtenue après 8 ans. Dans ces conditions, il peut être judicieux d’ouvrir un contrat pour atteindre au plus vite ce cap des 8 ans.

Imaginons un couple ayant souscrit un contrat il y a 8 ans et ayant versé 100.000 euros sur ce contrat 6 ans plus tard. Aujourd’hui, le contrat vaut 105.000 euros (5.000 euros de gains). S’il retire ces fonds, ce couple ne paiera que 15,5% de prélèvements sociaux, soit 775 euros.

Un couple dans la même situation mais ayant ouvert son contrat au moment du versement devraient quant à lui payer les prélèvements plus un impôt (au barème ou au forfait de 35%). En supposant une tranche d’imposition de 30%, cela aboutirait à une ponction de près de 2.200 euros, soit un écart de 1.425 euros.

PEA

La logique est la même avec un PEA. La date de départ correspond à la date du premier versement (même symbolique). Et après 5 ans, les gains sont exonérés d’impôt. Seuls les prélèvements sociaux sont à payer.

Même si vous ne projetez pas d’investir à court terme, il peut donc être judicieux d’ouvrir un PEA pour « prendre date ».

Cette stratégie peut aussi être mise à profit dans l’optique de la retraite. Lorsqu’il a plus de 8 ans, le PEA peut en effet être converti en rente viagère défiscalisée. Arrivé à la retraite, un épargnant ayant un PEA de plus de 8 ans pourra alors y verser un capital (provenant d’un autre support) et le convertir en rente dans la foulée.

Commentaires