Décryptage : un PEL doit-il être fermé au bout de 15 ans ?

Alternatives Fiche Pratique 0

Seuls les plans ouverts depuis mars 2011 sont limités dans le temps. Les plus anciens ne sont pas concernés par cette règle… même si des conseillers pressent parfois leurs détenteurs de les clôturer.

Boursier.com

« Mon conseiller me dit qu’il faut fermer mon PEL qui arrive à la limite de 15 ans. Que dois-je faire ? ». Telle est la question qui nous a été soumise par un lecteur.

Une restriction introduite en 2011

Pour répondre, rappelons en effet que les PEL ouverts depuis le 1er mars 2011 seront automatiquement fermés et transformés en livrets bancaires au bout de 15 ans. Mais cette règle ne concerne que les plans ouverts depuis cette date (qui arriveront donc à échéance à partir de 2026).

La disposition a été adoptée pour éviter aux banques de continuer à verser des intérêts élevés sur des vieux plans ouverts depuis de longues années. Avec la baisse des rendements, le PEL est en effet devenu ces dernières années un support d’épargne particulièrement intéressant, le taux signé à l’ouverture restant valable pour toute la durée de vie du plan.

C’est aussi ce détournement du PEL par rapport à son objet initial qui a conduit l’exécutif à abaisser progressivement sa rémunération (1% pour les plans ouverts depuis août 2016).

Pas de limite réglementaire pour les vieux PEL

Il n’en demeure pas moins que les PEL souscrits avant le 1er mars 2011 ne sont absolument pas visés par la limite des 15 ans. En clair, on ne peut pas contraindre un épargnant à fermer son « vieux PEL ».

Conserver ou fermer ?

Faut-il alors conserver un PEL ouvert depuis des années ou le fermer comme le suggèrent certains conseillers ? L’argument choc souvent avancé est la fiscalité. Les PEL ne sont exonérés d’impôt que pendant 12 ans, rendant par la suite leur rémunération nette moins attractive.

Dans ces conditions, il peut effectivement être intéressant de vider son PEL. Tout dépend en fait du placement alternatif envisagé. Pour un foyer imposé à 14%, un PEL ouvert début 2003 (3,27% bruts) laisse encore un rendement net de 2,33%... bien plus attractif que celui des nouveaux PEL (0,85% après prélèvements sociaux).

A chacun donc de se faire une idée en fonction de ses contraintes et de ses opportunités. Notre tableau sur les rendements nets des vieux PEL pourra en tout cas vous aider à faire le bon choix.

Commentaires
Epargne
Actu0

PEA, PEE : une bonne nouvelle pour les épargnants

Dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale, le gouvernement a finalement fait marche arrière sur la question des taux historiques de CSG. Explications…

Lire la suite