Capital retraite : n’oubliez pas de tenir compte de l’inflation

Tendance Fiche Pratique 0

Beaucoup d’épargnants ont déterminé un objectif de capital à atteindre avec leur épargne en vue de la retraite. Mais ce capital n’aura alors pas le même pouvoir d’achat qu’aujourd’hui…

Reuters

Nombreux sont les Français qui épargnent pour disposer d’un capital une fois arrivés à la retraite. Quel que soit le support choisi (assurance-vie ou autre), l’objectif est de disposer d’une somme pouvant être convertie en rente ou consommée au fil de l’eau en fonction des besoins.

Nos simulations récentes ont d’ailleurs permis de déterminer l’effort d’épargne mensuel nécessaire pour atteindre ce capital cible (en fonction du rendement du placement et de la durée de la phase d’épargne).

Tenir compte du pouvoir d’achat à terme

Ceci étant, les épargnants oublient souvent un facteur clé dans leurs calculs : l’inflation. De fait, dans 10 ans ou 20 ans, le niveau des prix ne sera pas le même qu’aujourd’hui. Conséquence, le capital aura perdu du pouvoir d’achat par rapport à sa valeur actuelle.

Prenons le cas d’un épargnant souhaitant avoir au bout de 20 ans un capital de 100.000 euros sur son assurance-vie, l’idée étant par la suite de pouvoir effectuer des rachats réguliers pour financer son train de vie à la retraite. Imaginons maintenant que l’inflation soit simplement de 0,5% par an. A terme, les prix auront augmenté de 10,5% et son capital de 100.000 euros aura un pouvoir d’achat égal à celui d’un capital de 90.500 euros aujourd’hui (9,5% de baisse de pouvoir d’achat).

Anticiper l’inflation

Pour éviter des déconvenues, il peut donc être prudent de tenir compte de l’inflation dans ses simulations. Si l’objectif de l’épargnant est de disposer d’un capital offrant au bout de 20 ans le même pouvoir d’achat qu’un capital de 100.000 euros aujourd’hui, il faudra par exemple prévoir d’arriver à 110.500 euros au bout de 20 ans avec une projection d’inflation annuelle de 0,5%.

Comme le montre notre tableau ci-dessous, la cible passera même à 122.000 euros si l’inflation attendue est de 1% par an.

Bien entendu, tenir compte de l’inflation dans ses projections accroît l’exigence mensuelle d’épargne. Mais si l’inflation est bien au rendez-vous et que les revenus augmentent en conséquence, l’épargnant aura en théorie un peu plus de marge de manœuvre chaque année pour épargner.

Enfin, s’il est évidemment difficile de prévoir l’inflation à long terme, il peut être prudent d’intégrer au minimum une inflation équivalente à celle attendue dans un avenir proche.

Quel capital faudra-t-il à terme pour avoir un pouvoir d'achat équivalent à 100.000 euros d'aujourd'hui ?
L'Argent & Vous
Hypothèse d'inflation annuelle moyenne
0,5%1%1,5%
Dans 5 ans102.525 €105.101 €107.728 €
Dans 10 ans105.114 €110.462 €116.054 €
Dans 15 ans107.768 €116.097 €125.023 €
Dans 20 ans110.490 €122.019 €134.686 €
Commentaires
Epargne
Actu0

PEA, PEE : une bonne nouvelle pour les épargnants

Dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale, le gouvernement a finalement fait marche arrière sur la question des taux historiques de CSG. Explications…

Lire la suite