Ne clôturez pas votre vieux PEL !

Alternatives Analyse 0

Même fiscalisés, certains PEL anciens peuvent se révéler encore très avantageux pour leurs détenteurs du fait de leur taux brut élevé. Surtout que depuis août, les nouveaux plans ne servent que 1% brut...

Que faire de son vieux PEL ? La question peut se poser notamment lorsqu’un conseiller bancaire suggère de le clôturer pour transférer l’argent sur un autre produit. Il faut dire que si la durée de vie des PEL ouverts depuis 2011 est désormais limitée à 15 ans, les plans plus anciens n’ont aucune limite de temps. En clair, vous pouvez les conserver autant que vous le souhaitez et cela peut s'avérer avantageux par rapport au taux proposé actuellement par les nouveaux PEL (1%).

La fiscalité comme argument

Pour inciter à la clôture, l’argument le plus souvent mis en avant est la fiscalité. De fait, alors que les PEL récents sont exonérés d’impôt (pendant 12 ans), les plus anciens sont soumis à fiscalité.

Celle-ci dépend du taux marginal du foyer du détenteur (avec déductibilité de la CSG). Et il convient naturellement d’ajouter les prélèvements à 15,5%.

Ainsi, pour un contribuable imposé à 30%, un taux brut de 1% se traduit par exemple par un rendement net de 0,56%. De quoi faire effectivement réfléchir.

La fiscalité des produits d'épargne
L'Argent & Vous
Tranche d'impositionPression fiscaleRendement net avec 2% bruts
14%28,80%1,42%
30%43,97%1,12%
41%54,40%0,91%

Ne pas négliger les rendements élevés des vieux PEL

Il n’empêche que même fiscalisés, les vieux PEL peuvent rester intéressants. Bien que leurs taux s’avèrent moins généreux que pendant la phase d’épargne, ils servent encore des rendements appréciables (voir tableau ci-dessous). Un plan ouvert entre mai 1986 et février 1994 offre par exemple 4,62% bruts. Soit bien plus que le taux de 1% proposé actuellement pour les nouveaux plans.

Quel rendement net avec un vieux PEL ?

Pour se décider, il convient avant tout de déterminer précisément ce que laisse un vieux PEL, net de fiscalité. Le tableau présenté ci-dessous donne les rendements nets en fonction de la date d’ouverture du plan et de la tranche d’imposition du détenteur. Par exemple, un PEL de début 1998 offre 3,1% bruts et laisse 2,21% nets si le foyer est imposé à 14%... tout en donnant une garantie sur le capital.

Pour les PEL ouverts entre 2003 et début 2015, le rendement brut est de 2,5%, soit 2,11% nets puisqu’ils bénéficient de l’exonération fiscale (pendant 12 ans). Mais attention, les plus anciens de ces plans commencent à être fiscalisés.

Rémunération des PEL selon la date d'ouverture et la tranche d'imposition
L'Argent & Vous
Taux brutTaux net si imposé à
0%14%30%41%
Du 16/05/86 au 06/02/944,62%3,90%3,29%2,59%2,11%
Du 07/02/94 au 22/01/973,84%3,24%2,73%2,15%1,75%
Du 23/01/97 au 08/06/983,10%2,62%2,21%1,74%1,41%
Du 09/06/98 au 25/07/992,90%2,45%2,06%1,62%1,32%
Du 26/07/99 au 30/06/002,61%2,21%1,86%1,46%1,19%
Du 01/07/00 au 31/07/033,27%2,76%2,33%1,83%1,49%
Du 01/08/03 au 31/01/15 (plus de 12 ans)2,50%2,11%1,78%1,40%1,14%
Du 01/08/03 au 31/01/15 (moins de 12 ans)2,50%2,11%2,11%2,11%2,11%
Du 01/02/15 au 31/01/162,00%1,69%1,69%1,69%1,69%
Du 01/02/16 au 31/07/161,50%1,27%1,27%1,27%1,27%
Depuis le 01/08/161%0,84%0,84%0,84%0,84%

Que faire ?

Pour savoir s’il faut on non fermer son vieux PEL, il faut donc comparer son rendement net à celui du placement alternatif envisagé (assurance-vie, livret, nouveau PEL...). Notons à cet égard qu’un autre élément est à prendre en compte dans la réflexion. Le taux du PEL est garanti pour toute la durée du plan et n’est donc pas susceptible d’évoluer à la baisse contrairement au rendement d’une assurance-vie par exemple.

Si l’idée est de se reporter sur un nouveau PEL exonéré d’impôt pendant 12 ans, il faut savoir que la rémunération des nouveaux plans est actuellement de 1%, soit 0,84% après prélèvements. Autrement dit, mieux vaut laisser tourner son argent si l'on dispose d'un vieux PEL.

Commentaires (1)
  • jpousset9999
    jpousset9999posté le 15.01.2016 à 15:03

    dommage de ne pas remonter plus loin dans le temps pour le tableau par exemple juqu en 1984 comme j ai le mien époque à 10 % brut (prime d'état incluse) soit 6.32 % hors prime d'état.... le comparatif serait interessant

Epargne
Actu0

L’ISR reste mal connu des épargnants

Deux sur trois n’en ont jamais entendu parler d’après une enquête qui met aussi en avant la faible promotion de l’ISR par les établissements financiers

Lire la suite