Combien faut-il pour vivre sans travailler ?

Tendance Analyse 0

Tout dépend de la rente souhaitée et de la période à couvrir. Une somme de 1,5 million d’euros permet par exemple de s’assurer une rente mensuelle de 5.000 euros pendant près de 30 ans

Reuters

Nombreux sont ceux qui se disent qu'il serait plus agréable de pouvoir vivre sans travailler... Mais de quelle somme faut-il disposer pour cesser toute activité et vivre de son patrimoine ? La réponse dépend de nombreux paramètres.

Rente souhaitée

Pour effectuer des calculs, il faut d’abord déterminer la rente mensuelle ou annuelle voulue. Un épargnant visant 4.000 euros par mois n’aura pas le même besoin en capital qu’un épargnant souhaitant des revenus de 10.000 euros.

Durée envisagée

L’idéal est de pouvoir vivre uniquement des intérêts perçus, c’est-à-dire sans toucher à son capital. Néanmoins cela nécessite d’avoir un très gros patrimoine. Pour vivre sans travailler avec un patrimoine plus modeste, il est a priori nécessaire de piocher progressivement dans ses réserves. Pour éviter les mésaventures, il est donc important d’estimer au mieux son espérance de vie.

Une personne de 65 ans aura nécessairement moins de besoins en capital qu’une personne souhaitant cesser son activité à 40 ans.

Prise en compte de l’inflation

Il est important de ne pas négliger l’inflation, surtout sur une longue période. Si l’inflation est simplement de 1% par an, une rente non revalorisée aura perdu près de 14% de pouvoir d’achat en 15 ans.

Afin de garantir un niveau de vie stable dans le temps, la rente souhaitée doit donc être revalorisée chaque année au gré de l’inflation.

Rendement du capital placé

Le rendement du capital est un autre facteur déterminant de l’équation. Il est par exemple possible de se baser sur le rendement de l’assurance-vie en euros (autour de 1,5% en étant prudent). Ce support est en effet bien adapté aux contraintes d’un épargnant voulant arrêter de travailler : pas de risque, fiscalité attractive...

Destination du capital

Sauf à pouvoir vivre sans toucher à son capital, il est enfin essentiel de savoir ce que l’on veut faire in fine de son patrimoine. Une personne sans héritier pourra envisager de consommer intégralement son capital durant sa vie. Des parents pourront en revanche souhaiter en transmettre une partie à leurs enfants (par exemple la moitié).

1 million d’euros pour vivre 25 ans avec 4.000 euros par mois

Imaginons une personne plaçant ses fonds au taux annuel de 1,5% et prévoyant de revaloriser sa rente de 0,5% chaque année pour suivre l’inflation (très faible actuellement). De surcroît, cette personne est prête à utiliser la totalité de son capital avant sa mort.

Il lui faudra par exemple 1 million d’euros pour s’assurer une rente de 4.000 euros par mois pendant 23 ans. Avec 1,5 million d’euros, elle pourra même vivre 37 ans sans travailler.

Si son exigence de rente grimpe à 5.000 euros, la même somme de 1,5 million d’euros ne lui permettra de tenir « que » 28,5 ans. Après cette échéance, cette personne aura consommé tout son capital.

Le tableau ci-dessous montre également qu’il est difficile d’envisager une cessation  d’activité avec moins de 750.000 euros de capital, sauf à être déjà âgé ou à se contenter d’une rente modeste.

Durée de la rente si le capital est entièrement consommé
L'Argent & Vous (capital placé à 1,5% et rente +0,5% par an)
Rente mensuelle au départ
2.000 €4.000 €5.000 €10.000 €
Capital de 250.000 €11 ans5,5 ans4 ans2 ans
Capital de 500.000 €23 ans11 ans8,5 ans4 ans
Capital de 750.000 €37 ans17 ans13 ans6,5 ans
Capital de 1.000.000 €>50 ans23 ans18 ans8,5 ans
Capital de 1.500.000 €>50 ans37 ans28,5 ans13 ans
Capital de 2.000.000 €>50 ans>50 ans40 ans18 ans

Des marges de manœuvre réduites dans une optique de transmission

Imaginons maintenant que notre épargnant retienne les mêmes paramètres mais souhaite à la fin de sa vie transmettre à ses enfants la moitié de son capital initial.

S’il dispose de 1 million d’euros, il pourra vivre pendant 13 ans avec 4.000 euros par mois ou durant 10 ans avec 5.000 euros. Passé ce délai, il lui restera encore 500.000 euros à transmettre.

Avec 500.000 euros ou moins au départ, il semble en revanche difficile de concilier rente à vie et transmission du capital.

Notons enfin que ceux qui disposent de 2 millions d’euros ont la possibilité de percevoir 4.000 euros par mois pendant 34 ans tout en laissant 1 million d’euros à leurs héritiers.

Durée de la rente pour conserver à terme 50% du capital
L'Argent & Vous (capital placé à 1,5% et rente +0,5% par an)
Rente mensuelle au départ
2.000 €4.000 €5.000 €10.000 €
Capital de 250.000 €6 ans2,5 ans2 ans1 an
Capital de 500.000 €13 ans5,5 ans4,5 ans2 ans
Capital de 750.000 €22 ans9 ans7 ans3,5 ans
Capital de 1.000.000 €34 ans13 ans10 ans4,5 ans
Capital de 1.500.000 €>50 ans22 ans16 ans7 ans
Capital de 2.000.000 €>50 ans34 ans24 ans10 ans

Fiscalité

Il convient enfin de tenir compte de la fiscalité à même de peser sur le capital (ISF) et sur la rente (impôt sur le revenu et prélèvements sociaux). Néanmoins, chaque cas étant particulier, il est difficile de donner une estimation indicative. C'est la raison pour laquelle nos simulations précédentes ont été effectuées avant impôt. Précisons tout de même que si la rente provient de rachats sur un contrat d'assurance-vie de plus de 8 ans, le bénéficiaire sera par exemple soumis à une taxation de 7,5% au titre de l'impôt et de 15,5% au titre des prélèvements, soit 23% au total.

Commentaires (11)
  • ponzi1
    ponzi1posté le 21.03.2017 à 16:54

    "Combien fautent-ils pour vivre sans travailler ?"
    A Sablé et à Paris, quelques-uns.

  • bob-watt
    bob-wattposté le 21.03.2017 à 12:22

    Vivement le revenu universel !!!! n'est ce pas Monsieur HAMON.

  • readycash
    readycashposté le 03.03.2016 à 15:30

    Calcul bidon , ne tenant aucun compte d'un problème éventuel, santé ou autres ....

  • Journaliste
    Journalisteposté le 03.03.2016 à 20:35

    Celui qui perçoit une pension équivalente et qui n'a aucun patrimoine par ailleurs n'est pas plus à l'abri d'un imprévu.
    Cordialement

  • readycash
    readycashposté le 03.03.2016 à 15:02

    Calcul un tantinet candide car il ne tient pas compte d'un pépin de santé ! l'addition dans ce cas peu être très lourde et amputer la rente

  • petitkf
    petitkfposté le 03.03.2016 à 12:16

    Demandez a un chomeur ,sdf, combien il faut !! RIEN

  • rl27
    rl27posté le 03.07.2015 à 12:27

    1% d'inflation pendant 15 ans ça ne fait pas 14% d'érosion monétaire mais 16% ! ! !
    à qui faire confiance...

  • Journaliste
    Journalisteposté le 03.07.2015 à 12:58

    Avec 16% d’inflation, un panier de produits qui valait 100 euros initialement vaut in fine 116 euros. Dès lors, une rente de 100 euros (non revalorisée) ne permet plus d’acheter que 0,86 panier contre 1 panier à l’origine. Avec 1% d’inflation par an sur 15 ans (soit 16% d’inflation au total), la perte de pouvoir d’achat est donc bien de 14% (13,8% exactement). La formule à utiliser est : 1/(1+i)

    Cordialement

  • la bourse ou la vie
    la bourse ou la vieposté le 03.07.2015 à 12:16

    demain j'arrête ...

  • titigrosminet
    titigrosminetposté le 03.07.2015 à 11:46

    Cela ne prend pas en compte la fiscalité (revenus et ISF)

  • Journaliste
    Journalisteposté le 03.07.2015 à 12:49

    Effectivement, il s'agit de rentes avant impôt. Les cas d'imposition sont trop nombreux pour que nous puissions vous donner des simulations nettes tout en restant concis.
    Cordialement

Epargne
Actu0

Finance solidaire : un succès en demi-teinte

Ses encours ont encore progressé de 15,5% en 2016 à 9,76 milliards d’euros. Mais la finance solidaire ne représente que 0,2% du patrimoine financier des ménages… loin de l’objectif de 1% fixé par Finansol.

Lire la suite