Assurance-vie en euros : l’impact de la CSG sera limité

Assurance-Vie Analyse 0

En passant de 15,5% à 17,2%, les prélèvements sociaux vont amputer le rendement des fonds en euros, mais dans des proportions finalement assez réduites.

Reuters

C’est un fait. En 2018, le gouvernement compte porter les prélèvements sociaux sur les revenus du capital à 17,2%, contre 15,5% aujourd’hui. Parmi les produits concernés, l’assurance-vie en euros figure au premier rang. Elle est en effet soumise aux prélèvements au fil de l’eau. Autrement dit les prélèvements sont opérés chaque année sur les gains réalisés.

Selon nos calculs réalisés récemment, cela devrait générer pour l’Etat un surplus de recettes de 340 millions d’euros en année pleine. Mais quelles seront les conséquences au niveau de chaque épargnant ?

Principe

L’augmentation des prélèvements va mécaniquement amputer le rendement net obtenu par le détenteur de fonds en euros. Aujourd’hui, un rendement brut de 1% aboutit par exemple à un rendement net de 0,845% (ce que touche réellement l’épargnant). Avec des prélèvements à 17,2%, le rendement net tombera à 0,828%.

L’écart est faible, mais une autre conséquence est à prévoir. L’assurance-vie étant un support de capitalisation, les sommes réinvesties chaque année seront moins élevées.

Prenons le cas d’un assuré ayant 100.000 euros. Avec 1% brut, il peut actuellement percevoir 845 euros d’intérêts nets de prélèvements. L’année suivante, ses intérêts sont calculés sur un capital réinvesti de 100.845 euros. Avec 17,2% de prélèvements, sa base de calcul en année 2 ne sera plus que de 100.828 euros. Et bien entendu, l’écart se creusera d’année en année.

Exemples

L’Argent & Vous a donc cherché à évaluer l’impact de la réforme sur un horizon de détention type de 8 ans.

Imaginons un capital de 50.000 euros placé à un taux annuel moyen de 1,5% brut. En 8 ans, il génèrera 5.189 euros de gains nets avec des prélèvements à 17,2%, contre 5.300 euros avec des prélèvements à 15,5%. Dans un tel cas, la hausse de CSG coûtera donc 111 euros à l’épargnant sur 8 ans, soit 0,22% de son capital de départ.

Avec une hypothèse de taux de 2%, l’écart à l’arrivée sera logiquement plus important (153 euros). Mais là encore, il restera marginal par rapport au capital de départ (0,3%).

Comme le montre le tableau-ci-dessous, la hausse de CSG rognera indéniablement les rendements nets. Toutefois les conséquences seront assez limitées pour les détenteurs de fonds en euros.

Gains sur 8 ans avec un capital placé sur des fonds en euros
Données en euros, L'Argent & Vous
Taux brut de 1,5%Taux brut de 2%
Si PS à 15,5%Si PS à 17,2%EcartSi PS à 15,5%Si PS à 17,2%Ecart
10.000 €1.0601.038-221.4351.404-31
25.000 €2.6502.594-563.5873.510-77
50.000 €5.3005.189-1117.1747.021-153
100.000 €10.60110.379-22214.34714.041-306
Commentaires