Sera-t-il intéressant d'épargner pour sa retraite en 2017 ?

Retraite Actu 0

Les professionnels s’inquiètent de la mise en place du prélèvement à la source car il n’incitera pas à épargner pour la retraite l’an prochain. Explication…

Reuters

Qu’ils soient individuels (Perp) ou collectifs (Perco), les dispositifs d’épargne retraite se sont progressivement imposés chez les Français. Il faut dire qu’ils bénéficient d’une belle carotte fiscale. Les sommes versées sont directement déduites des revenus imposables. Pour un Perp, il est par exemple possible de bénéficier d’une déduction allant jusqu’à 10% des revenus (dans la limite de 8 fois le plafond annuel de la sécurité sociale).

Ainsi, une personne ayant 50.000 euros de revenus peut verser jusqu’à 5.000 euros sur un Perp et ne sera imposée que sur 45.000 euros.

Un cas à part en 2017

2017 pourrait toutefois marquer un tournant avec la prochaine entrée en vigueur du prélèvement à la source. Les professionnels s’en inquiètent à l’image d’Eres et de Préfon, qui viennent chacun d’alerter sur cette question.

2017 sera en effet une sorte d’année blanche sur le plan fiscal car l’an prochain les Français paieront l’impôt sur les revenus de 2016 et en 2018, ils seront prélevés à la source sur les revenus de 2018.

Certes, le gouvernement a bien prévu le cas des crédits d’impôts. Ceux de 2017 se déduiront de l’impôt payé en 2018. Mais pour l’épargne retraite (qui fait l’objet d’une déduction de revenus immédiate et non d’un crédit d’impôt), la situation n’est pas la même. En l’état actuel des choses, « les versements effectués en 2017 ne bénéficieraient d’aucun avantage fiscal », lance Eres.

Les professionnels proposent une solution

A l’image de plusieurs associations professionnelles (FFA, Anacofi…), Eres tente donc de mobiliser avant l’adoption définitive du budget de 2017.

Pour Eres, la solution consisterait à autoriser les Français à déduire de leurs revenus de 2018 les versements de 2018 mais aussi ceux de 2017. Ceci nécessiterait donc de relever temporairement le plafond d’épargne retraite. Faudrait-il aller jusqu’à le doubler ? En fait Eres propose une mesure intermédiaire avec une majoration du plafond de 50%. Reste à savoir si les pouvoirs publics accepteront cette demande…

Commentaires (4)
  • berkowi
    berkowiposté le 12.12.2016 à 15:03

    Non, il n'est pas intéressant d'épargner pour sa retraite, car dès que la retraite est prise, vous devenez un nanti. Vos économies deviennent des placements financiers qui sont taxées et retaxées, les revenus tirées de ces placements sont incorporées dans vos revenus et sont surimposés. L'état est schizophrénique !! et cela ne semble pas près de s'améliorer avec un Fillon qui pense que les retraités n'existent plus et un Macron qui ne pense qu'à aider les salariés en prenant de l'argent aux retraités qui avaient réussi à faire fructifier leurs économies. Il ne fait pas bon réussir en France

  • Michel First
    Michel Firstposté le 12.12.2016 à 12:38

    Je n'ai pas dit être radin,mais apprendre aux jeunes à économiser,mettre de coté,prévoir...ne pas être un neuneu.
    L'éducAtion nationAle ne rempli pas son rôle. Si je constate que la géographie est moins enseignée,je peux le comprendre car les médias et les voyages y pallient.
    A l’après-guerre,on offrait une tirelire ou un livret A aux enfants .
    Pour se constituer une épargne ,on sait qu'il vaut mieux mettre régulièrement une petite somme dans un placement qu'une grosse d'un seul coup.

  • Michel First
    Michel Firstposté le 12.12.2016 à 12:37

    L’Économie devrait être enseigné en 6ème,1 heure par semaine.
    Déjà apprendre que l'Etat providentiel est une utopie;regardez la dette de la France qui augmente sans cesse même avec des taux à zéro.
    Donc si vous ne pouvez compter sur l’État,il faudra compter sur vous pour avoir des sous...et donc être fourmi et non plus cigale.

  • a1039
    a1039posté le 12.12.2016 à 11:52

    La droite finira-t-ele par avaler son chapeau en constatant que le prélèvement à la source permet un accroissement temporaire de ressources du fait d'éviter certaines niches fiscales ?

Epargne
Actu0

PEA, PEE : une bonne nouvelle pour les épargnants

Dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale, le gouvernement a finalement fait marche arrière sur la question des taux historiques de CSG. Explications…

Lire la suite