SCPI : les gérants regardent de plus en plus vers l’étranger

Alternatives Actu 0

Face à une collecte toujours importante, les sociétés de gestion ont nettement accru leurs investissements hors de France. Un moyen de soutenir les rendements sans étrangler le marché français

Reuters

Les épargnants restent friands de SCPI. Certes au deuxième trimestre, la collecte (1,45 milliard d’euros) n’a progressé que de 2% d’après MeilleureSCPI.com. Il n’empêche qu’il y a encore quelques mois, cela aurait suffi à établir un record trimestriel. De surcroît, sur l’ensemble du premier semestre, la collecte est restée spectaculaire : +12,5% à 3,76 milliards d’euros.

Des indicateurs toujours satisfaisants

Depuis plusieurs mois, certains observateurs se demandent d’ailleurs si une bulle n’est pas en train de se constituer, l’argent placé par les épargnants nécessitant d’être investi dans des actifs immobiliers.

Pour l’instant, force est de constater que les voyants restent au vert. Sur le deuxième trimestre, les SCPI ont investi 1,5 milliard d’euros (deux fois plus qu’au premier trimestre). Le taux d’occupation financier (loyers facturés rapportés aux loyers facturables) était de 89,3% à la fin juin, un niveau très correct. Quant aux performances, elles sont certes sur la pente descendante. Mais à 4,53% sur les quatre derniers trimestres, le rendement demeure bien supérieur à celui de nombreux placements.

De nouveaux terrains de jeu

Pour maintenir le cap en dépit d’une collecte de plus en plus soutenue, les gérants sont en tout cas contraints de faire évoluer leurs stratégies. Comme le confirme MeilleueSCPI.com, ils regardent de plus en plus vers l’étranger pour trouver des solutions d’investissement et éviter d’étrangler le marché immobilier local.

Rien que sur le deuxième trimestre, 451 millions d’euros ont été investis à l’étranger et sur l’ensemble du premier semestre, 36% des investissements ont été faits hors de France. A titre de comparaison, cette part n’était que de 15% en 2015 et de 20% en 2016.

Allemagne et Pays-Bas en tête

Les principales destinations sont l’Allemagne (42% des flux vers l’étranger en 2016) et les Pays-Bas (40%), loin devant l’Italie (9%). Quant aux actifs ciblés, les gérants favorisent comme en France les bureaux. L’an passé, ils ont représenté la moitié des investissements à l’étranger.

Ces débouchés offrent à l’évidence un nouveau terrain de jeu aux sociétés de gestion et donnent de l’air au marché des SCPI. Reste à savoir si à l’avenir cela suffira à absorber une collecte appelée à rester soutenue et surtout si cela permettra de maintenir les rendements à un niveau jugé satisfaisant par les épargnants.

Commentaires
Epargne
Actu0

La fiscalité des PEL va être alourdie en 2018

Les plans épargne logement ouverts à partir de janvier 2018 seront soumis au nouvel impôt forfaitaire de 30% dès la première année, a annoncé lundi soir Bruno Le Maire dans un entretien aux 'Echos'....

Lire la suite