Retraite : un fonctionnaire sur deux est inquiet

Retraite Actu 0

Le sondage mené par Préfon montre même que les 35-49 ans sont 70% à être préoccupés par les conditions dans lesquelles ils pourront partir à la retraite.

Reuters

Beaucoup de salariés du privé pensent que les fonctionnaires sont mieux lotis en matière de retraite. Pourtant ces derniers sont loin d’afficher une confiance totale sur la question. D’après le baromètre réalisé par Préfon, 53% des fonctionnaires se disent en effet inquiets pour leur retraite. Une proportion qui, bien qu’en retrait de 7 points par rapport à celle de l’hiver dernier, demeure élevée.

Certaines catégories se montrent de surcroît encore plus préoccupées. La proportion est par exemple de 70% chez les 35-49 ans et de 75% dans la fonction publique territoriale.

Incertitudes sur les pensions

Si l’âge de départ à la retraite ne semble pas poser de problème (77% des agents disent le connaître), la question de la pension apparaît en revanche plus délicate. A peine plus d’un fonctionnaire sur deux a une idée plus ou moins précise de ce qu’il percevra à la retraite… et le taux chute à seulement 1% dans la catégorie des 35-49 ans.

Parmi ceux qui pensent connaître leur future pension, 33% estiment qu’ils toucheront l’équivalent de 60% de leur salaire actuel. Ceux qui indiquent pourvoir toucher 80% ou plus de leur salaire sont beaucoup moins nombreux (9%).

Dans ces conditions, un agent sur cinq envisage de poursuivre une activité professionnelle une fois à la retraite, les principaux objectifs avancés étant d’obtenir un complément de revenus mais aussi de pouvoir s’offrir des petits plaisirs…

Commentaires (6)
  • blaincourt
    blaincourtposté le 21.07.2016 à 13:50

    Entre les sureffectifs, les taux d'absentéisme, le temps de travail effectif, la productivité ridicule et le service rendu + les conditions de calcul de la retraite, il serait temps qu'ils se fassent discrets et se mettent au boulot.

  • Martin888888
    Martin888888posté le 23.08.2016 à 11:03

    Fonctionnaire pendant 5 ans et j'en suis parti : les conditions de travail étaient hards, les effectifs, salaires ridicules. Qu'entendez-vous par se mettre au boulot ?Travailler comme les Chinois, 20 h de travail par jour et un bol de riz ? Comment se fait-il qu'en France on tape contre les fonctionnaires et qu' on ne s’intéresse à la taxation du capital généré par les grandes multinationales qui vendent de la merde polluante, toxique (nourriture industrielle inadaptée à l'alimentation humaine),
    on se réveille,on arrête de raconter toujours les même salades sur les fonctionnaires !

  • hmarc1
    hmarc1posté le 21.07.2016 à 12:33

    Le fonctionnaire a toujours été frileux

  • Martin888888
    Martin888888posté le 23.08.2016 à 11:04

    Qu'en savez-vous ? Et les Multinationales génératrices de profits colossaux sur ton dos et celui des salariés c'est frileux ?

  • toulouse7
    toulouse7posté le 21.07.2016 à 11:24

    à leur âge des retraites il n' y en aura plus car la faillite sera passée par là!!!! pour mémoire avant la réforme sarko de 2010 ils ne cotisaient que 7,85% de leur salaire contre 10,55% dans le privé. la réforme prévoit qu'en 10 ans les taux soient harmonisés soit en 2020 (on va toujours doucement dans les réformes en France !!!!!). de surcroit de
    surcroit de 5,7 millions qu'ils sont 4 serait suffisant, et enfin alignement de tout le monde sur les mêmes règles de départ en retraite ce qui n'est pas le cas. faites ceci messieurs et vous verrez cela ira déjà mieux

  • Martin888888
    Martin888888posté le 23.08.2016 à 11:05

    Je vous conseille de postuler pour être fonctionnaire et on en reparle à ce moment là.

Epargne
Fiche Pratique0

Qu’est-ce qu’une épargne de précaution ?

Contrairement à une épargne de long terme, l’épargne de précaution doit permettre de faire face aux imprévus. La disponibilité est ici le maître-mot. Explications.

Lire la suite
Epargne
Actu0

Le Livret A et le LDD reprennent de la hauteur

Poursuivant sur leur lancée de janvier, ils ont enregistré une collecte supérieure à 1,5 milliard d’euros en février. Une preuve de l’attentisme qui règne avant l’élection présidentielle.

Lire la suite