Livret A : le maintien du taux à 0,75% est officiel

Livrets Actu 0

Un arrêté publié ce week end au Journal officiel confirme que le taux du Livret restera bien à 0,75% à partir de février. Pour autant, les épargnants gagneront certainement moins qu’en 2016

Reuters

Une confirmation vaut mieux qu’une promesse. En juillet dernier, le gouverneur de la Banque de France avait indiqué que le taux du Livret A resterait calé à 0,75% jusqu’en juillet 2017. Ce sera bien le cas. Un arrêté publié ce week-end au Journal officiel a confirmé le maintien des rémunérations de l’épargne réglementée : 0,75% pour le Livret A et le LDD, 1,25% pour le LEP ou encore 0,50% pour le CEL.

Jusqu’à la fin du mois de juillet, les épargnants sont donc assurés d’avoir la même rémunération qu’en 2016. Pour autant, la situation leur sera certainement moins favorable que l’an passé.

Retour de l’inflation

Du fait d’une inflation encore limitée (0,2% en moyenne), le Livret A a offert un rendement réel de 0,55% en 2016. Autrement dit, le pouvoir d’achat d’un capital placé sur un Livret A  a en moyenne été revalorisé de 0,55% l’an dernier.

En 2017, retour de l’inflation oblige, ce rendement réel risque d’être beaucoup moins important. Le gouvernement a dit attendre une inflation de 0,8% sur l’année. Même en supposant un maintien du taux en août (lors de la prochaine révision), le taux réel risque donc d’être proche de zéro, voire de passer dans le rouge.

Nouveau mode de calcul

Le Livret sera de surcroît pénalisé par le nouveau mode de calcul de son taux. Jusqu’ici, le taux était basé sur l’inflation majorée de 0,25% (le résultat étant ensuite arrondi au quart de point le plus proche). A l’avenir, cette majoration ne sera plus de mise si l’inflation dépasse les taux court de plus de 0,25 point (ce qui est le cas aujourd’hui).

Il faudra donc une inflation d’au moins 0,7% dès le premier semestre pour justifier un maintien du taux du Livret A en août 2017. Tout chiffre inférieur fera inévitablement chuter la rémunération du Livret (par exemple à 0,5% si l’inflation est comprise entre 0,4% et 0,6%).

Comme l’ont montré nos calculs récents, le rendement moyen sur l’année risque donc d’être inférieur à celui de 2016. Et le rendement réel (inflation déduite) pourrait même être négatif.

Commentaires
Epargne
Analyse0

Décryptage : qu’est-ce que le spread OAT-Bund ?

Il mesure l’écart de rendement entre les obligations françaises et allemandes et constitue ainsi un indicateur de choix pour mesurer la confiance accordée à notre économie et à ses perspectives

Lire la suite