Les FIP Outre-mer s'ouvrent à tous les contribuables

Tendance Actu 0

Ces Fonds d'Investissement de Proximité étaient auparavant réservés aux résidents fiscaux ultra-marins. Les investisseurs de métropole accèdent aujourd'hui à une économie d'impôt de 38% sur ces produits.

CBOTerritoria

Le projet de loi «Egalité réelle outre-mer» défendu par la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a été définitivement adopté cette semaine. Ce texte destiné à gommer les inégalités entre la métropole et les territoires ultramarins intéresse particulièrement les sociétés de gestion puisqu’il élargit à l'ensemble du territoire national l'assiette des fonds d'investissement de proximité (FIP) Outre-mer.

a savoir

Les DOM-COM comprennent les Départements d’Outre-Mer : Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion et Mayotte.

Les Collectivités d’Outre-Mer sont Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et îles Wallis et Futuna.

Grosse réduction d’impôt

Ces fonds étaient auparavant réservés aux résidents fiscaux ultra-marins. Désormais, tous les contribuables français pourront en profiter. Le principal avantage de ces FIP est de permettre de réduire son impôt sur le revenu à hauteur de 38% de l’investissement comme c’est déjà le cas pour les FIP Corses alors que cette réduction d’impôt est plafonnée à 18% pour les FIP de métropole. Le montant investi ne peut pas dépasser 12 000 € pour un célibataire et 24 000 € pour un coule, ce qui correspond à un économie d’impôt maximum de 4 560 € pour un célibataire et 9 120 € pour un couple.

Durée d’investissement moyenne de 7 ans

Comme leur nom l’indique, ces fonds d’investissement de proximité doivent être investis (à 70% minimum) dans des PME d’une zone géographique donnée et elles doivent être fondées depuis moins de 7 ans. L’investisseur est soumis à une durée de détention minimum, la durée d’investissement des FIP est en moyenne de 7 ans. Bien sûr, ces fonds comportent un risque assez élevé de perte en capital et de liquidité. L’objectif est de soutenir des PME dans les Outre-mer, les montants apportés par l’investissement dans les FIP leur permettant généralement d’obtenir en parallèle des financements bancaires. Les secteurs économiques concernés appartiennent le plus souvent à l’agroalimentaire, l’industrie, les télécoms, l’énergie et le tourisme.

Apicap prépare un FIP ouvert à tous

Spécialiste des FIP et déjà présent dans les outre-mer depuis cinq ans, la société de gestion Apicap  travaille déjà au lancement de son cinquième FIP DOM-COM qui sera cette fois-ci dédié à l’ensemble des investisseurs français. Ce fonds aura vocation à être commercialisé fin 2017 pour être opérationnel dès début 2018. Au travers de ses fonds, Apicap a déjà accompagné dans les DOM-COM des entreprises comme le groupe agroalimentaire réunionnais Royal Bourbon, le producteur d’or Auplata ou l’opérateur télécom Mobius.

Commentaires (1)
  • Michel First
    Michel Firstposté le 27.02.2017 à 15:16

    F Hollande va y investir,lui qui n'a que de l'immobilier comme patrimoine,comme la plupart de ses ministres!

Epargne
Actu0

La fiscalité des PEL va être alourdie en 2018

Les plans épargne logement ouverts à partir de janvier 2018 seront soumis au nouvel impôt forfaitaire de 30% dès la première année, a annoncé lundi soir Bruno Le Maire dans un entretien aux 'Echos'....

Lire la suite