Le succès du Livret A témoigne des hésitations des épargnants

Livrets Actu 0

En dépit d’un taux symbolique, la collecte a encore été soutenue en mars. Un signe de l’attentisme des Français à l’approche de l’élection présidentielle…

Reuters

Qui sera élu président de la République début mai ? Quelle sera la fiscalité appliquée au patrimoine, notamment à l’assurance-vie ? Faut-il prendre le risque de bloquer son argent à l’approche d’une échéance électorale aussi importante ? Ces questions semblent agiter les épargnants depuis le début de l’année. C’est en tout cas ce qui ressort des statistiques des différents supports. Et le mois de mars a confirmé la tendance.

6,9 milliards d’euros en trois mois

Le mois dernier, le Livret A et le LDD ont en effet bénéficié d’une collecte spectaculaire, selon la Caisse des Dépôts. Ils ont attiré 2,10 milliards d’euros. Avec les 3,27 milliards d’euros de janvier et 1,53 milliard d’euros de février, les deux livrets réglementés ont donc récolté 6,9 milliards d’euros en trois mois.

Ces chiffres tranchent nettement avec ceux du premier trimestre 2016 (1,34 milliard d’euros de décollecte). A 0,75%, le taux du Livret A et du LDD n’est pourtant pas plus généreux que l’an passé. Compte tenu du retour attendu de l’inflation (0,8% sur l’année), les livrets pourraient même ne rien rapporter sur une base réelle en 2017, alors qu’ils ont tout de même servi 0,55% après inflation en 2016.

Une position d’attente

Dans ces conditions, pourquoi se  tourner massivement vers les livrets ? Les épargnants paraissent surtout vouloir temporiser dans l’attente des résultats de l’élection, quitte à faire un sacrifice sur le rendement.

Déjà pénalisée par les discours alarmistes sur les fonds en euros, l’assurance-vie pâtit probablement des projets de réforme fiscale d’Emmanuel Macron. Sa faible collecte depuis le début de l’année en témoigne. Et d’une manière plus générale, les épargnants hésitent certainement à s’engager sur des supports peu liquides alors que la fiscalité du patrimoine pourrait évoluer prochainement.

Ces incertitudes peuvent aisément expliquer le succès actuel des livrets. Très liquides et sans frais, ils représentent avant tout une solution d’attente.

Commentaires