Le plafond de la sécurité sociale en hausse de 1,6% en 2017

Retraite Actu 0

Utilisé pour le calcul de nombreuses cotisations (retraite, chômage), ce plafond conditionne aussi les déductions autorisées en matière d’épargne retraite. En 2017, il sera de 3.269 euros par mois

Reuters

Après +1,3% en 2015, et +1,5% en 2016, ce sera +1,6% en 2017. Selon un arrêté paru récemment au Journal officiel, le plafond de la sécurité sociale va augmenter de 1,6% l’an prochain pour passer de 3.218 euros à 3.269 euros par mois, soit 39.228 euros par an.

Une limite pour certaines cotisations

Ce plafond sert de base au calcul de nombreuses cotisations. Par exemple, les salariés cotisent à l’assurance chômage à hauteur de 2,4% sur un montant limité à 4 fois le plafond de la sécurité sociale. Pour ceux qui sont au-dessus du plafond, cette hausse va donc augmenter mécaniquement de près de 5 euros les cotisations chômage en 2017.

Le plafond est aussi utilisé pour déterminer une partie des cotisations vieillesse. Rappelons que la part plafonnée correspond actuellement à 6,90% du plafond de la sécurité sociale. Pour une personne au plafond, ce changement va accroître les cotisations de 3,50 euros par mois environ.

Quant aux régimes complémentaires (Agirc-Arrco), ils font également référence à ce plafond avec des limites variables selon les tranches.

Un plafond de déduction fiscale pour l’épargne retraite

Côté épargne, ce chiffre est à intégrer pour les souscripteurs de Perp ou de produits comme le Préfon (public). Les versements effectués sont en effet directement déductibles des revenus... avec des limites liées au plafond de la sécurité sociale.

La déduction est égale à 10% des revenus professionnels. Mais les revenus pris en compte ne peuvent excéder 8 fois le plafond annuel de la sécurité sociale. Pour 2016, la limite de déduction était de 30.893 euros. En 2017, elle passera à 31.382, soit un surplus de déduction possible de 489 euros.

Rappelons également que pour les faibles revenus, les versements peuvent être déduits à hauteur de 10% du plafond annuel, soit 3.862 euros en 2016 et 3.923 euros en 2017.

Il est enfin à noter que ces modifications pour l’épargne ne concerneront que les revenus 2017, donc déclarés en 2018. Pour la déclaration à établir au printemps prochain, ce sont bien les revenus de 2016 et par conséquent les plafonds de 2016 qui seront à retenir.

Commentaires (1)
  • a1039
    a1039posté le 22.12.2016 à 15:42

    Tout aussi important mais moins de publicité autour du taux de revalorisation des anciennes cotisations de sécurité sociales ! C'est pourtant sa dérive sur 25 ans qui pénalise le calcul de ces retraites.

Epargne
Analyse0

Décryptage : qu’est-ce que le spread OAT-Bund ?

Il mesure l’écart de rendement entre les obligations françaises et allemandes et constitue ainsi un indicateur de choix pour mesurer la confiance accordée à notre économie et à ses perspectives

Lire la suite