Le PEL ne cesse d’attirer l’épargne

Alternatives Actu 0

Depuis le début de l’année la collecte atteint presque les 12 milliards d’euros. Et le PEL n’a pas connu de mois dans le rouge depuis près de quatre ans.

Reuters

Où s’arrêtera le PEL ? La question peut en effet être posée au vu des performances alignées de mois en mois par ce support. Le gouvernement a beau avoir abaissé son taux de 2,5% début 2015 à 1% depuis août dernier, les épargnants n’ont pas abandonné le PEL.

46 mois dans le vert

Selon les derniers chiffres de la Banque de France, la collecte du PEL a encore été de 664 millions d’euros en septembre. Certes le rythme est un peu moins élevé qu’en début d’année, mais à l’heure où l’assurance-vie marque clairement le pas la performance mérite d’être soulignée.

Depuis le début de l’année, le PEL a ainsi attiré près de 12 milliards d’euros d’argent frais. Un chiffre qui confirme les excellents résultats du PEL au cours des années passées. Le PEL vient en effet d’aligner 46 mois consécutifs de collecte positive. Il faut remonter à novembre 2012 pour trouver trace de retraits nets. Depuis, 67,2 milliards d’euros ont été placés sur des PEL, portant les encours à 251,9 milliards d’euros (pratiquement au niveau de ceux du Livret A).

Un taux garanti qui fait la différence

Pourquoi un tel succès ? Le PEL a longtemps affiché des taux supérieurs à ceux du marché. De quoi attirer les épargnants d’autant que le PEL garantit le capital investi. Enfin, le PEL a un atout de taille : il n’est pas soumis aux fluctuations du marché. Le taux proposé au moment de l’ouverture est valable pour toute la durée du plan.

Ceci explique l’impact très limité des baisses de taux successives, car elles ne concernent que les nouveaux plans. Il est d’ailleurs conseillé de ne pas clôturer un vieux PEL.  Celui-ci peut en effet rapporter bien plus que les placements actuels, même lorsque ses intérêts deviennent imposables après 12 ans.

Commentaires
Epargne
Actu0

PEA, PEE : une bonne nouvelle pour les épargnants

Dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale, le gouvernement a finalement fait marche arrière sur la question des taux historiques de CSG. Explications…

Lire la suite