Le Livret A et le LDD reprennent de la hauteur

Livrets Actu 0

Poursuivant sur leur lancée de janvier, ils ont enregistré une collecte supérieure à 1,5 milliard d’euros en février. Une preuve de l’attentisme qui règne avant l’élection présidentielle.

Reuters

Janvier n’était pas qu’un sursaut. D’après la Caisse des Dépôts, le Livret A et le LDD ont enregistré une nouvelle collecte positive en février. Certes, le rythme a faibli par rapport aux 3,27 milliards d’euros récoltés en début d’année, mais à 1,53 milliard d’euros la collecte de février demeure tout à fait honorable comparée aux scores de 2016.

Ainsi, en 2017, le compteur des deux livrets affiche déjà 4,8 milliards d’euros. La reprise est indéniable. Par rapport au creux constaté à la fin du mois de novembre, les encours du Livret A et du LDD ont rebondi de près de 9 milliards d’euros pour atteindre 365,7 milliards d’euros.

Les épargnants temporisent

Bien entendu, on peut s’interroger sur les raisons de ce retour en grâce et se demander également s’il faut s’en féliciter. Cette forte collecte semble en effet être le signe d’un certain attentisme de la part des épargnants à l’approche de l’élection présidentielle. Le cadre fiscal des revenus du patrimoine va-t-il évoluer avec le prochain locataire de l’Elysée ? Faut-il investir dans des produits d’épargne retraite ou chercher à diminuer ses revenus fonciers alors que 2017 sera a priori une année blanche avec le passage au prélèvement à la source en 2018 ?

Il n’est actuellement pas aisé de prendre des décisions et le plus sage est peut-être de temporiser en gardant son argent disponible sur un livret. D'ailleurs, en comparaison, l'assurance-vie n'a attiré que 400 millions d'euros en janvier.

Une rémunération au plancher

Cette stratégie risque malgré tout d’avoir ses limites, car avec un taux de 0,75% et une inflation attendue à 0,8% sur l’année, le Livret A et le LDD pourraient bien ne rien rapporter en 2017. Ce retour vers les livrets réglementés apparaît donc bien mal inspiré en termes de calendrier puisqu’en 2016 (année durant laquelle ils ont été boudés), les deux livrets ont servi 0,55% net d’inflation.

Commentaires
Epargne
Actu0

Finance solidaire : un succès en demi-teinte

Ses encours ont encore progressé de 15,5% en 2016 à 9,76 milliards d’euros. Mais la finance solidaire ne représente que 0,2% du patrimoine financier des ménages… loin de l’objectif de 1% fixé par Finansol.

Lire la suite