Epargne salariale : les Français misent trop sur le monétaire

Alternatives Actu 0

Le bilan des FCPE dressé par le cabinet Eres indique que plus du tiers de l’épargne salariale est investie en produits monétaires... dont la performance est désormais nulle, voire négative

Reuters

L’épargne salariale des Français est majoritairement investie en actions. Le cabinet Eres vient d’évaluer cette part à 50% dans son « argus 2015 des FCPE ». A titre de comparaison, la part des actions dans la gestion collective au sens large n’est que de 25%. Ce penchant de l’épargne salariale pour les actions ne surprend guère dans la mesure où ces dernières sont ici favorisées par les mécanismes d’actionnariat salarié.

En revanche, Eres souligne que « l’épargne salariale est encore trop investie en fonds monétaires ». Ces derniers comptent en effet pour 34,6% des encours d’épargne salariale alors que leur poids ne dépasse pas les 25% dans l’ensemble de la gestion collective.

Récemment, Amundi avait déjà pointé cette curiosité, déplorant aussi le poids du monétaire dans l’épargne salariale. La société de gestion avait alors évoqué un paradoxe entre l’horizon de court terme des supports monétaires et celui de moyen-long terme de l’épargne salariale.

Cela tient-il à une mauvaise culture financière, à une aversion pour le risque excessive, à un défaut d’information ? Difficile à dire. En tout cas, Eres souligne l’inefficacité de cette stratégie puisque cette année (à fin mai), 85% des FCPE monétaires une performance nulle, voire négative. Quant aux 15% restants, leur score moyen n’est que de 0,02%.

Moins de frais

En parallèle de ce constat, Eres note que les frais de gestion appliqués aux FCPE ont baissé en 2014 et s’avèrent inférieurs à ceux facturés sur des fonds classiques (FCP/Sicav). En moyenne, les FCPE ont supporté 1,35% de frais en 2014, contre 1,39% en 2013. Les frais sur Sicav et FCP ont quant à eux été de 1,72% en moyenne l’an passé.

Commentaires (3)
  • SCIRHAK
    SCIRHAKposté le 02.07.2015 à 17:10

    et je rajoute qu'à force de modifier les règles (plus/moins values notamment, abattements etc.....) il vaut mieux mettre ses "oeufs" dans un panier moins volatile et plus sûr CQFD

  • rcresus
    rcresusposté le 02.07.2015 à 16:22

    normal avec une telle volatilité ! sans compter les manipulations quotidiennes et les HF anglo-saxons vadant en grande quantité. trop de risques

  • La censure...
    La censure... posté le 02.07.2015 à 16:00

    C'est qu'il y a des risquent mon cher monsieur : « Chat échaudé, craint l'eau froide ».

Epargne
Actu0

Finance solidaire : un succès en demi-teinte

Ses encours ont encore progressé de 15,5% en 2016 à 9,76 milliards d’euros. Mais la finance solidaire ne représente que 0,2% du patrimoine financier des ménages… loin de l’objectif de 1% fixé par Finansol.

Lire la suite