Assurance-vie : qu’y a-t-il dans votre fonds en euros ?

Assurance-Vie Actu 0

Les obligations restent prépondérantes. Mais, recherche de rendement oblige, les assureurs ont un peu allégé la poche obligataire en 2016. Détails…

Reuters

Comment les assureurs investissent-ils l’argent placé par les épargnants dans les fonds en euros ? C’est la question à laquelle répond une étude de Good Value for Money (GVfM). Sans surprise, les obligations dominent. Ceci étant, la ventilation a évolué dans le temps et diffère selon le type de fonds.

Fonds en euros classiques

Le marché de l’assurance-vie en euros est essentiellement concentré autour des fonds « classiques », qui représentent 92% du marché.

Ici, l’obligataire reste la principale destination des fonds, même si son poids a baissé de 82,4% en 2015, à 81,5% en 2016. Il faut aussi noter que contrairement aux idées reçues, les titres d’états ne constituent pas la majorité des investissements. Leur part dans la poche obligataire n’est que de 35% et a même baissé de 1,9 point en un an.

En fait, les assureurs misent plutôt sur des obligations d’entreprises (notamment du secteur financier). Elles représentent 65% de la poche obligataire, soit plus de la moitié des investissements des fonds en euros.

Le reste est composé d’actions (8,5%), d’immobilier (5,8%), de monétaire (1%) et de placements diversifiés (à hauteur de 2,4%).

Les assureurs ont ainsi dégagé un rendement brut de 3,19% en 2016 grâce à cette allocation type (contre 3,60% en 2015). Les frais, la rémunération des assureurs et les provisions ont ensuite capté une partie de ce rendement, laissant en moyenne 1,8% net aux assurés.

Fonds en euros immobiliers

Comme leur nom l’indique, les fonds en euros immobiliers ont une approche immobilière plus marquée. Toutefois, face à l’afflux de collecte, les gérants ont été contraints de modérer leurs investissements immobiliers en 2016. Ainsi, l’immobilier ne pesait plus que 45,6% des portefeuilles fin 2016, contre 52,5% un an plus tôt (et même 55,9% en 2014).

Les obligations (40,6%) et les actions (10,9%) ont complété l’allocation pour aboutir à un rendement brut moyen de 3,68% en 2016.

Fonds en euros dynamiques

Certains assureurs proposent aussi des fonds en euros dynamiques. Dans ce cas l’accent est clairement mis sur les actions. Elles comptaient pour 18,1% des actifs en 2016. Le dynamisme de ces fonds trouve aussi son origine dans les investissements immobiliers (25,5%).

A l’inverse, bien que dominante, la poche obligataire est ici plus limitée que dans les fonds classiques. Elle était de 56,1% en 2016.

Fonds en euros « retraite »

Au sein des contras dédiés à la retraite (Perp, Madelin…), les assureurs peuvent adopter une vision à plus long terme qu’avec des fonds en euros classiques. Ainsi, les fonds en euros « retraite » sont un peu plus orientés vers l’immobilier (7,6%) et les actions (11,3%).

Ils ont pu de ce fait générer un rendement brut moyen de 3,8% en 2016.

Commentaires
Epargne
Actu0

Les encours du Livret A continuent d’augmenter

En ajoutant le Livret de développement durable et solidaire, les français disposent de 373,5 milliards d’euros sur ces deux livrets d’épargne non fiscalisés.

Lire la suite
Epargne
Fiche Pratique0

Préparation de la retraite : Perp ou assurance-vie ?

Ces deux produits d’épargne peuvent être mis à profit pour préparer sa retraite. Et du fait de leurs particularités, ils peuvent répondre à des problématiques différentes.

Lire la suite